L'idée de découverte et la théâtralité dans les comédies de Marivaux : dramaturgie, idées et fonctionnement de la représentation

16e - 18e

Textes dramatiques et esthétiques des XVIIe et XVIIIe siècles

Date de soutenance 
20 Décembre 2013
Jury 

Président du jury : M. Christophe MARTIN (Université Paris-Sorbonne)

Membres du jury

M. Martial POIRSON (Université Grenoble 3)
M. Jean-Paul SERMAIN (Université Paris 3)

Sous la direction de 

Pierre FRANTZ

Doctorants
OKU
Résumé 

La présente étude vise à éclaircir l’efficacité et la théâtralité du théâtre marivaudien, notamment celles de ses comédies. Elle s’appuie sur une recherche dramaturgique et une étude idéologique de son théâtre, du point de vue du fonctionnement de la représentation : que découvre le public à travers la représentation ? Partant de l’analyse de La Dispute qui nous paraît une pièce emblématique, fondée sur la découverte, nos recherches se sont nourries de l’étude des textes aussi bien que de celles de quelques mises en scène contemporaines de ses comédies. Du point de vue de la découverte, son théâtre fonctionne, en rapport avec le public, comme un dispositif lui faisant découvrir tour à tour l’incertitude liée aux sens, le problème de l’identité, celui des désirs des hommes ainsi que le mécanisme de la société et celui de la comédie. En outre, son théâtre met en question la notion même de la vérité et du naturel en même temps que la notion de personnage au théâtre. Les comédies de Marivaux apportent au public, dans l’esprit des Lumières, un éclairage sur les hommes, sur la société, et même sur le mécanisme propre à la comédie. Les recherches autour de la découverte chez Marivaux mettent enfin en lumière l’importance de ses comédies en tant qu’art vivant.

Directeur de thèse 
FRANTZ