Epistémologie d'une proposition théorique sur la littérature . Edouard Glissant à l'épreuve des auteurs francophones et hispanophones des Amériques : Alejo Carpentier, Patrick Chamoiseau et Augusto Roa Bastos

19e - 21e

CIEF (Centre international d'études francophones)

Type de thèse
Date de soutenance 
7 Septembre 2013
Jury 

Président du jury : M. Papa Samba DIOP (Université Paris 12)

Membres du jury :
MME Anne BANNY (Université Paris 4)
MME Clementine LUCIEN (Université Paris 4)

Sous la direction de 

Beïda Chikhi

Doctorants
FAMIN
Résumé 

Dans une période de ralentissement de la production théorique littéraire en France, la Poétique de la Relation d’Édouard Glissant apparaît comme une proposition novatrice qui renouvelle la conception de la
littérature. Elle est le résultat d’une pensée qui suppose une prise de position épistémologique majeure, car elle produit dans le champ de la théorie littéraire un nouveau type de discours. Nous l’appellerons discours
poético-théorique du littéraire car il est le reflet de la place que la poésie prend dans la proposition de l’auteur comme un moyen privilégié pour une réflexion sur le littéraire. Bien que Glissant veuille éviter tout système de pensée, son discours poético-théorique s’organise pour décrire et expliquer des phénomènes littéraires. La thèse actualise les interprétations et les usages jusque-là connus des concepts glissantiens et
les met à l’épreuve d’un corpus d’auteurs des Amériques. L’étude d’Écue-Yamba-O d’Alejo Carpentier, l’analyse comparée de Hijo de Hombre d’Augusto Roa Bastos et de Texaco de Patrick Chamoiseau ainsi
qu’une lecture de Sartorius. Le roman des Batoutos d’Édouard Glissant cernent de plus près les modalités par lesquelles se confirment l’adéquation et la productivité des outils que la Poétique de la Relation apporte
réellement au domaine des études littéraires.Dans une période de ralentissement de la production théorique littéraire en France, la Poétique de la Relation d’Édouard Glissant apparaît comme une proposition
novatrice qui renouvelle la conception de la littérature. Elle est le résultat d’une pensée qui suppose une prise de position épistémologique majeure, car elle produit dans le champ de la théorie littéraire un nouveau
type de discours. Nous l’appellerons discours poético-théorique du littéraire car il est le reflet de la place que la poésie prend dans la proposition de l’auteur comme un moyen privilégié pour une réflexion sur le
littéraire. Bien que Glissant veuille éviter tout système de pensée, son discours poético-théorique s’organise pour décrire et expliquer des phénomènes littéraires. La thèse actualise les interprétations et les usages
jusque-là connus des concepts glissantiens et les met à l’épreuve d’un corpus d’auteurs des Amériques. L’étude d’Écue-Yamba-O d’Alejo Carpentier, l’analyse comparée de Hijo de Hombre d’Augusto Roa
Bastos et de Texaco de Patrick Chamoiseau ainsi qu’une lecture de Sartorius. Le roman des Batoutos d’Édouard Glissant cernent de plus près les modalités par lesquelles se confirment l’adéquation et la
productivité des outils que la Poétique de la Relation apporte réellement au domaine des études littéraires.

Directeur de thèse 
CHIKHI