umr 8599

du cnrs et

de l¯universitê

paris-sorbonne

Annonce
  • agario
  • -

    Récemment, https://betebetgiris.info betebet
    un autre mode de paiement a été ajouté aux systèmes populaires de paiement anticipé. Bahis siteleri https://vipbahissiteleri.net -- Yatırımsız deneme bonusu https://girisadresi.mobi/yatirimsiz-bonus/ -- Tipobet http://tipobet63.com yeni giriş. -- On l'appelait. Contrairement aux cartes de crédit, la seule différence entre les cartes de crédit est que vous avez payé à l'avance.” Si vous voulez acheter paykasa vous pouvez utiliser notre site web. -evden eve nakliyat
    eşya depolama - agario unblocked

     

    Léon Bloy, la littéraure et la bible

    2017
    Edition 

    Les Belles Lettres, 464 pages

    Auteur 

    Pierre Glaudes, professeur de littérature française à l'Université de Paris-Sorbonne, a consacré l'essentiel de ses travaux aux romanciers et aux essayistes du XIXe siècle : Joseph de Maistre, Chateaubriand, Balzac, Mérimée, Bloy, Huysmans, Villiers de l’Isle-Adam. Il est l’auteur d’un ouvrage consacré à l’Esthétique de Barbey d’Aurevilly (Garnier, 2011). On lui doit une édition des Diaboliques (Livre de Poche classique, 1998) et du Chevalier Des Touches (Livre de Poche classique, 2007). Il vient d’achever une anthologie intitulée Barbey d’Aurevilly journaliste destinée à la collection GF (à paraître). Il prépare pour la librairie académique Perrin une biographie du « Connétable des lettres ».

    Tout est symbolique pour Léon Bloy : l’histoire de l’humanité, sa propre vie, les contes sortis de son imagination offrent tous une image de Dieu sous des dehors inattendus. Il ne lui suffit pas de pourfendre le positivisme qui domine dans l’opinion de son époque : à la religion de la Science il oppose une vision du monde dans laquelle le moindre événement, réel ou imaginaire, exprime la Parole divine à l’instar de la Bible. Ainsi, toute réalité est textuelle sous le regard de cet écrivain qui, dans le divers de l’existence, aperçoit, par fragments, la même fiction transcendante. Cet ouvrage explore l’étonnante pratique de la littérature qui résulte de ce parti-pris apologétique risqué. Le roman, l’historiographie, le pamphlet, le journal intime n’y sont jamais que des textes de seconde main : des réécritures déconcertantes qui, selon des conventions différentes, ont la Bible pour matrice et tentent d’en faire résonner les échos intempestifs à l’oreille des contemporains.