umr 8599

du cnrs et

de l¯universitê

paris-sorbonne

 

Le Fablier. Revue des Amis de Jean de La Fontaine - n°26, 2015

2015
Edition 

ÉPURE - Éditions et Presses universitaires de Reims

http://www.lcdpu.fr/livre/?GCOI=27000100364690

Ce numéro du Fablier sera consacré aux fables. Quoi donc, protestera l'impatient lecteur, encore la fable, après deux livraisons consacrées aux actes du colloque La Fontaine, la fable et l’image? Eh oui, encore et toujours la fable. Certes, ses fidèles amis le savent bien: La Fontaine, ce n’est pas que la fable; et la fable, ce n’est pas que La Fontaine. Mais tout de même: entre La Fontaine et la fable, le lien est à jamais noué. Et l’on serait malavisé de le regretter. Car les Fables choisies mises en vers ouvrent la porte à l’œuvre entier du poète qu’elles réverbèrent dans leur miroir de sorcière; et leur comédie à cent actes divers constitue sans doute la meilleure introduction à la connaissance et à la fruition du genre plus vaste, si vaste, de la fable ésopique aux cent visages divers. Aussi bien, en consacrant les deux livraisons précédentes du Fablier aux illustrations et aux images de la fable, avait-on laissé bonne et belle place à ceux qui, avant notre fabuliste, avaient cultivé l’art de l’apologue et à ceux qui, après lui, illustrèrent les siens. C’était à l’occasion d’un colloque international, lieu de rencontre entre des chercheurs et des curieux venus de tous les horizons et attirés par des motifs aussi divers que le sont leurs intérêts. Le cœur des textes que regroupe le présent numéro procède d’une occasion de rencontres savantes plus discrètes, sinon secrètes: c’est dans le cadre du programme Fabula numerica de Sorbonne-Universités (voir Le Fablier, no 25, 2014, p. 125-130) que se sont tenues les réunions périodiques consacrées aux Itinérances de la fable. Transmissions, transferts et transactions, dont sont extraits plusieurs des propos que le lecteur va découvrir. On les a entrelardés d’études portant sur le même vaste sujet et venues d’autres horizons.

 

SOMMAIRE

Antoine Biscéré, Patrick Dandrey, « Présentation »

Baptiste Laïd, « Les 'fabliaux avant la lettre' de Marie de France et le récit comique aux XIIe-XIIIe siècles » ;

Tovi Bibring, « Berrechiah Ha-Naqdan contre le loup. Une lecture du ‘Le Loup et l'Agneau’ » ;

Nora Viet, « Æsopus auctor pluralis. Partage de l'auctorialité dans les recueils ésopiques du Moyen Âge et de la première Renaissance » ;

Tiphaine Rolland, « Le destin facétieux des fables, d'Abstemius à La Fontaine : croisements génériques et déplacements poétiques (XVe-XVIIe siècles) » ;

Federico Corradi, « Le double fond du langage. Enjeux rhétoriques de La Politica di Esopo frigio d'Emanuele Tesauro » ;

Nathalie Rizzoni, « La Fontaine et l'écran. Un média inédit au service du poète aux XVIIIe, XIXe et XXe siècles » ;

Eloïse Brac de la Perrière, Annie Vernay-Nouri, « Le fabuleux voyage de Kalîla et Dimna » ;

Radu Suciu, « Le Bodmer Lab : une bibliothèque de la littérature mondiale. Propositions pour la valorisation numérique du corpus de fables ésopiques de la bibliothèque M. Bodmer ».

Varia

Julien Bardot, « Des « exemples inimitables » : le rapport de La Fontaine aux Anciens dans la Comparaison d'Alexandre, de César et de M. le Prince (1684) » ;

Yves Le Pestipon, « Comment amener une ‘conversation de baisers’ ? » ;

Antoine Biscéré, Patrick Dandrey, Damien Fortin, Tiphaine Rolland, « Vie de la Société » ;

Henri Madelénat, « Actualités lafontainiennes. Présentation du projet ‘Chantons la Fable’ » ;

Jean-François Naquet-Radiguet, Yves Blanc-Déal, « Vive la fable ! » ;

Céline Bohnert, « Bibliographie annuelle ».