umr 8599

du cnrs et

de l¯universitê

paris-sorbonne

Annonce
  • agario
  • -

    Récemment, https://betebetgiris.info betebet
    un autre mode de paiement a été ajouté aux systèmes populaires de paiement anticipé. On l'appelait ”paykasa" www.paykasaalim.net. Contrairement aux cartes de crédit, la seule différence entre les cartes de crédit est que vous avez payé à l'avance.” Si vous voulez acheter paykasa vous pouvez utiliser notre site web. -evden eve nakliyat
    eşya depolama

     

    Si Molière m'était conté...

    08.11.2017 > 10.11.2017

    16e - 18e

    Textes dramatiques et esthétiques des XVIIe et XVIIIe siècles

    Annonce 

    Colloque international

    8, 9 et 10 novembre 2017

    Université Paris Sorbonne

    1, rue Victor Cousin

    75005 Paris

    Le 8 novembre, Amphi Liard

    les 9 et 10 novembre, Maison de la Recherche, salle D035

    Inscription gratuite et obligatoire avant le 6 novembre sur :

     

    Anecdotes, comédies dont Molière est le héros, romans, tableaux, films : la vie et l’œuvre de Molière sont génératrices d’histoires. La tentation de la fiction se manifeste dès les premiers textes qui lui sont consacrés, à commencer par les Nouvelles nouvelles (1663), où Donneau de Visé retrace le parcours fictif d’un auteur dont la réussite est bâtie sur la chance, l’absence de scrupules et des soutiens parmi les « gens de qualité » ou la Vie écrite par Grimarest (1705), « un des plus faux et des plus ennuyeux romans qui aient jamais paru », selon Jean-Baptiste Rousseau. Cette tendance s’accentue aux siècles suivants, où se développe le mythe moliéresque, relayé par les biographes et les critiques, mais aussi par les institutions culturelles, artistiques et scolaires, et où s’opère ce que Nathalie Heinich a appelé une « mise-en-légende » de l’artiste. Recopiées, amplifiées ou au contraire discréditées, minorées, les histoires imaginées par les premiers biographes et commentateurs sont pérennes. Le colloque Si Molière m’était conté… s’interrogera sur le rôle de la fiction dans la réception de Molière. Plus généralement, il s’agira d’éclairer la relation entre la fiction et le discours dans l’élaboration de l’histoire littéraire.

     

    Organisé(e) par 

    M. Georges Forestier

    Mme Florence Naugrette

    Mme Elodie Bénard

    M. Marc Douguet

    Avec le soutien de 

    avec le soutien de l'Université Paris Sorbonne, de l'OBVIL et du CELLF.