La scène en version originale

10.10.2012 > 12.10.2012

16e - 18e

Textes dramatiques du XVIIe siècle

Annonce 

Normal
0
21

false
false
false

MicrosoftInternetExplorer4

st1\:*{behavior:url(#ieooui) }

/* Style Definitions */
table.MsoNormalTable
{mso-style-name:"Tableau Normal";
mso-tstyle-rowband-size:0;
mso-tstyle-colband-size:0;
mso-style-noshow:yes;
mso-style-parent:"";
mso-padding-alt:0cm 5.4pt 0cm 5.4pt;
mso-para-margin:0cm;
mso-para-margin-bottom:.0001pt;
mso-pagination:widow-orphan;
font-size:10.0pt;
font-family:"Times New Roman";
mso-ansi-language:#0400;
mso-fareast-language:#0400;
mso-bidi-language:#0400;}

Depuis les
comédiens italiens qui longtemps jouèrent dans toutes les capitales d’Europe
dans leur propre langue, jusqu’au spectacle créé en novembre 2011 à
l’Odéon-Théâtre de l’Europe (« NO 83 [Comment expliquer des tableaux à un
lièvre mort] », donné en « estonien surtitré »), on ne saurait recenser
toutes les expériences et les pratiques de théâtre en langue étrangère.
L’objet du présent colloque est de lancer la première enquête internationale
sur ce phénomène, et de l’envisager sous tous les angles possibles, en croisant
les disciplines au sein de chaque séance pour éclairer les questions suivantes
:
-       étendue historique et géographique
(quelques exemples)

  • y avait-il place pour un théâtre en langue grecque dans le monde
    romain ?
  • depuis les troupes de comédiens français entretenus au 17e siècle
    par les princes d’Orange successifs jusqu’aux comédiens accueillis par
    Frédéric de Prusse et Catherine de Russie
  • depuis les comédiens anglais invités à l’Odéon en 1827 jusqu’aux
    tournées de Peter Brook
  • depuis le succès des comédiens-danseurs japonais invités pour
    l’exposition universelle de 1900 jusqu’aux spectacles contemporains comme Shun-Kin
    (joué en japonais au théâtre de la Ville sous la direction d’un metteur en
    scène anglais).
  • de Stanislavski en Amérique du Nord à Jouvet en Amérique du Sud
  • du Théâtre des Nations au Théâtre de l’Europe : quelles
    institutions accueillent ces spectacles ?

-       pratique

  • situation des troupes itinérantes anciennes et contemporaines :
    origines, composition et fonctionnement
  • y a-t-il des spécificités propres aux spectacles itinérants ? Quels
    spectacles fait-on voyager ?
  • langue étrangère et expressivité physique : y a-t-il aussi une «
    version originale » du geste ? Les barrières linguistiques
    conduisent-elles à accentuer le jeu du corps ?
  • les dispositifs de compréhension et leur évolution :
  • l’émergence des dispositifs de traduction (du synopsis/résumé au
    surtitrage)
  • les effets actuels de l’absence (délibérée ou non) de dispositif

-       réception

  • les effets
  • sur le public/la critique
  • sur les professionnels du théâtre (croisement des pratiques et
    effets sur le travail du jeu : quête d’une universalité du théâtre)
  • sur l’écriture (influences littéraires, composition de spectacles
    multilingues, vogues de pièces « à l’espagnole», « à l’italienne », etc.)
  • sociologie des publics : faut-il distinguer les réaction d’un
    public bilingue ou connaisseur et celles d’un public non averti ?

- théorie

  • quelles différences entre théâtre en langue étrangère et opéra en
    langue étrangère ? Cette interrogation sur la parole dite ou chantée en
    version originale ouvre sur celle de la musicalité perçue d’une langue
    étrangère, qu’elle s’accompagne ou non d’orchestration.
  • la question a-t-elle été abordée par les théoriciens du théâtre ?

 
Les propositions de communications sont à adresser avant le 15 décembre 2011
à Julie Vatain (julie.vatain@paris-sorbonne.fr)
ou à Georges Forestier (georges.forestier@paris-sorbonne.fr)
Les personnes intéressées sont invitées à prévoir un exposé de 25mn maximum.
Eu égard au lieu du déroulement du colloque, la langue souhaitée est le
français ; cependant, eu égard au sujet du colloque, seront aussi acceptées des
communications multilingues.

Organisé(e) par 

Le PRITEPS de l'Université Paris-Sorbonne (Programme de Recherches Interdisciplinaires sur le Théâtre et les Pratiques Scéniques)

Avec le soutien de 
Responsable proposition