De l’absolu littéraire à la relégation : le poète hors les murs. Littérature et politique

16.06.2011 > 17.06.2011

19e - 21e

HIDIL (histoire des idées de littérature)

Annonce 

Edition des actes sur le site Fabula (à venir)

Programme

  • Marie Blaise

Or, comme la poésie se superpose toujours à la société,  nous allons essayer de démêler… » (Hugo, Baudelaire, TS Eliot, Ourednik)

  • Sylvie Triare

« Pas une ligne pour l’empêcher » La Commune et l’impossible communauté des écrivains ? 

  • Thierry Roger

Art et anarchie à l’époque symboliste : Mallarmé et son groupe littéraire

  • Nicole Savy

Victor Hugo et les Juifs, déconstruction d’un stéréotype, construction d’un engagement

  • Didier Alexandre

Un théâtre catholique et politique de Claudel : l’exemple de La Nuit de Noël 1914

  • Caroline Julliot

Drieu la Rochelle : un mystique de la guerre ou de la littérature ?

  • Pierre Michel

L’engagement éthique de l’intellectuel : le cas Octave Mirbeau

  • Florence Pellegrini

Polémique et narration : de J’accuse ! à Vérité, l’argumentation en marche

  • Denis Pernot

Péguy contre Téry : lecture d’une polémique

  • Gil Charbonnier

L’idéologie du néoclassicisme dans Les Guêpes, revue littéraire 1909-1914

  • Carole Furmanek

Tentatives de relégation : « l’art pour l’art », la « poésie pure », malentendus et constructions idéologiques douteuses

  • Virginie Actis

Flaubert dans les manuels scolaires : généalogie d’une figure de l’écriture en rupture de l’histoire

  • Aurélia Kalisky

Toute la vérité ou rien que la vérité ? La « vérité » du combattant de la première guerre mondiale comme nouvel absolu littéraire

Organisé(e) par 

Marie Blaise et Sylvie Triare