umr 8599

du cnrs et

de l¯universitê

paris-sorbonne

 

Diderot et le travail du négatif

16e - 18e

Oeuvres complètes de Diderot

Mme. BOHN Marie-Anne soutient sa thèse de doctorat

à 14 heures, amphithéâtre Guizot, en Sorbonne, 1, rue Victor Cousin, Paris 5e

 

 

Type de thèse
Date de soutenance 
24 Mars 2018
Jury 

M. ABRAMOVICI (Sorbonne U)

MME CHIKHI (Sorbonne U)

M. DELON (Sorbonne U)

MME GENAND (ROUEN)

MME LECA-TSIOMIS (PARIS 10)

MME LOTTERIE (PARIS 7)

Sous la direction de 

Michel DELON

Doctorants
BOHN
Résumé 

Le travail du négatif, théorisé au départ par la philosophie, nous a aidés à approcher ce qui apparaît, à nos yeux, comme le cœur de notre étude, cette action qui semble profondément agiter le corpus de fictions choisies. Si le travail du négatif est un mouvement qui prend forme dans un contexte de polarisation où l’autre est toujours sous-entendu, s’il est agitation équivoque et instabilité, comment s’actualise-t-il chez Diderot ? En ce sens, l’étude des circonstances de production s’avère primordiale. Les censures et les réseaux ont une incidence sur les productions artistiques. De plus, les textes denses déploient des techniques de louvoiement qu’il convient de défaire. Des genres au rapport au réel, de la mise en fiction de la pensée aux catégories référentielles, les brouillages de pistes sont réitérés et accordent en fin de compte à la parole une place centrale. Face à ces informations, le travail du lecteur est complexe. Le déploiement de la pensée diderotienne, à travers la multiplicité, est-il lié à cette agitation « négative » ? Enfin, nous interrogeons encore cette impression de mouvement qui se dégage des textes étudiés. Tout se passe comme s’ils tendaient vers la préservation de la force et de la puissance du geste de penser, comme si en même temps entre philosophie et littérature, le style diderotien se construisait. La forme dialogique structure le texte. L’ironie et ses figures façonnent les phrases et les situations de sorte à placer le lecteur dans un inconfort actif, de sorte à répercuter sur lui les questionnements internes au texte et à le déborder. Ce travail du négatif, plus ou moins abondant selon les œuvres, remet en perspective la notion de littérarité.

Directeur de thèse 
DELON